Les inondations sont les catastrophes naturelles qui provoquent le plus de dégâts matériels au Canada.

Inondations

Les inondations sont les catastrophes naturelles qui provoquent le plus de dégâts matériels au Canada. Elles peuvent survenir n’importe où, à la campagne comme en ville, à n’importe quelle période de l’année. Elles ont affecté des centaines de milliers de Canadiens et de Canadiennes. La plupart des inondations sont causées par le débordement de cours d’eau, mais elles peuvent aussi se produire sur le bord d’un lac ou de la mer dont le niveau peut monter à cause d’un ruissellement excessif, d’une onde de tempête ou du battement de la houle.

Les crues sont un phénomène naturel. On dit qu’il s’agit d’inondations uniquement quand elles menacent des vies humaines, des habitations, des industries ou des infrastructures essentielles comme les ponts, les routes, les pipelines ou les centrales.

La principale cause d’inondation est sans doute l’accumulation des précipitations hivernales. L’eau est retenue pendant plusieurs mois sous forme de neige, de verglas et de grésil. Avec le dégel printanier, elle s’écoule en seulement quelques semaines. Pendant cette période, il suffit de pluies abondantes, d’un embâcle ou simplement d’un dégel rapide pour qu’il y ait inondation. Parmi les pires inondations de l’histoire récente du Canada, on compte les inondations importantes dans le centre et le sud de l’Alberta en juin 2013 et celle de la rivière Rouge au Manitoba, en mai 1997. Des milliers d’intervenants, notamment des résidants, des militaires et des bénévoles ont réuni leurs efforts pendant plus d’un mois afin de lutter contre la crue printanière et pour évacuer quelque 25 000 personnes des douzaines de collectivités touchées.